Le nouveau design est installé ! Nous remercions chaleureusement l'Ecureuil pour son travail magnifique !
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
-38%
Le deal à ne pas rater :
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
27.99 € 44.99 €
Voir le deal

Partagez

Une dédicace qui en vaut le détour...[Perseus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Noëlle Sharp

Noëlle Sharp


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 18
| AVATARS / CRÉDITS : Lucy Lawless/jenn-zieska-pinterest
| SANG : mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Clown
| PATRONUS : Ecureuil
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une dédicace qui en vaut le détour...[Perseus] Empty
MessageSujet: Une dédicace qui en vaut le détour...[Perseus] Une dédicace qui en vaut le détour...[Perseus] 129196351Sam 16 Avr 2022 - 20:25

Spoiler:

L'hiver était partit, bye-bye la grisaille et la neige, bonjour le ciel bleu et le renouveau de la nature. Certes c'était idyllique, les températures printanières, même si sur le territoire britannique, il faisait davantage grisonnant que clair et dégagé. Quoiqu'il en était, Noëlle appréciait cette période de l'année, le renouveau. Cela lui donnait foi en l'avenir, même si...des heures sombres pointaient à l'horizon. La sorcière revenait de quelques jours de vacances en retrait loin des tumultes du Ministère. Elle n'aimait pas l'ambiance des murs, tout le monde soupçonne tout le monde, climat de tensions là où il n'y en avait pas. La sorcière s'était prise de bec avec un membre du Magenmagot qui remettait en cause certaines de ses pratiques...qui pourtant donnait des résultats, voire même de bons résultats. Mais soit, son chef, lui avait suggéré des congés plutôt qu'une escalade dans les échanges. Ainsi, la blondinette oui parce que Noëlle avait cette facilité de changer de couleurs de cheveux quand elle partait en mission. Elle s'adaptait à son personnage sous couverture quand cela était nécessaire...enfin bref, la blondinette avait profité de ces quelques jours pour se refaire une santé sans pour autant perdre le contact avec la vie de tous les jours.

D'ailleurs, ce jour-là alors qu'elle parcourait la Gazette du Sorcier en sirotant un whisky pur malt au fond de son fauteuil, elle ne put s'empêcher de lire et relire le même article avec un sourire aux lèvres. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas eu la chance de partager un repas un écrivain renommé. Il semblerait que la chance soit avec elle, elle plissa les yeux, regarda autour d'elle pour finalement se lever pour se préparer à sortir de chez elle. Rapidement, elle enfila un jean et une veste, décidément les longues robes n'étaient pas son truc. Bien plus pratique pour se déplacer et combattre, l'auror avait son look bien à elle maintenant qu'elle n'était plus obligée de rendre des comptes à son compagnon. Cela faisait maintenant quelques temps qu'elle n'était plus « prisonnière » de sa vie de couple, et ma foi, Noëlle le vivait bien ! Elle était libre de fréquenter quelqu'un, ou simplement rentrer tard chez elle. Plus de prises de tête inutiles et futiles. Elle était libre ! Cela lui permettait aussi de se consacrer totalement à sa profession d'auror. La seule personne à qui elle rendait compte était son « bien adoré chef », à dire vrai Noëlle s'était toujours demandée qu'elle était la limite avec le vieux bougre. Il fallait bien l'avouer être chef de son service n'était pas simple, chaque auror avait sa manière de procéder, sauf qu'à la fin, ils étaient tous obligés de rendre leur compte-rendu de mission...tous sans exception et dans le temps imparti, même si on était parti de l'autre côté de la Terre. Il mettait un point d'honneur à cette règle.
La sorcière termina son verre et pris sa baguette. Elle était fin prête pour faire dédicacer son dernier polar. Elle avait bien noté que l'écrivain se rendait disponible dans une librairie du Chemin de Traverse, toutefois, il prenait son déjeuner dans un restaurant bien plus côté à Londres. N'ayons pas peur des mots, pourquoi devrait-il se priver ? Et pourquoi elle aussi, ayant de quoi se faire plaisir la sorcière se rendit directement à dernier « rencart ».

Une fois sur place, elle fit signe au chef de salle, qu'elle attendait quelqu'un et qu'elle souhaitait la table du chef « comme la dernière fois ». Sans prêter attention aux autres convives qui tantôt la dévisageait, tantôt l'observait avec suspicion, se demandant qui elle était et surtout pour qui elle se prenait pour demander expressément cette table ? Noëlle afficha un sourire, elle était de nature confiante, cela en déconcertait plus d'un. Elle prit place et commanda un whisky en attendant son comparse. Le grimoire posé en évidence sur la table, on pouvait voir qu'il avait été lu plus d'une fois, comme si elle avait cherché qui était le meurtrier dès le début de l'histoire, ou alors des messages cachés entre les lignes. Pour cela, la sorcière était très suspicieuse, elle n'était pas en rade de la théorie du complot. Elle l'avait lu, dévoré en une soirée, enfin une astreinte plutôt ! Les pages étaient froissées, cornées, des annotations au crayon à papier dans la marge. Tout ça pour finalement avoir été relu au moins une demi-douzaine de fois.

Le restaurant étaient composées d'un bar à l'entrée, d'une grande salle et une autre plus petite, en retrait. C'est ici que la sorcière se trouvait. Les murs étaient tout en cuir noir et marron. Cela faisait un peu prétentieux, mais c'était ce que le patron du restaurant voulait faire passer. Il pouvait être à la portée de toutes les bourses, mais aussi des hautes autorités en proposant un service plus « adéquat et personnel ». Lorsque le chef de salle avait rencontré pour la première fois l'auror (même s'il ne sait pas quel était son métier), il l'avait aussi dévisagée, pourtant avec le temps, il apprit même ses boissons favorites (et oui, elle en avait plusieurs, suivant l'envie ou la tenue qu'elle portait), le jeune homme faisait rarement l'erreur de l'alcool à servir, à dire vrai, cela amusait l'auror de voir qu'on pouvait la prendre comme quelqu'un de la haute...Bref, elle patienta, il n'était jamais en retard.
Revenir en haut Aller en bas

Une dédicace qui en vaut le détour...[Perseus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un poste à responsabilité vaut bien un mariage- Perseus Flint
» Rencontre au détour d'une cheminée •• Benjysée
» Au détour d'une ombre + Angie B. & William H.
» Au détour des bougies parfumées... (Archie)
» Barty | Plumes & dédicace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Le chemin de traverse :: 
Pubs & Restaurants
-